Qu’est-ce que le motion design ?

En France, nous sommes nombreux à défendre ce métier depuis pas mal d’années. À le porter sur nos épaules, à le faire rayonner et à l’expliquer, du mieux que nous pouvons.

Et pourtant, il y a toujours une incompréhension, une gêne, quand il faut le définir. Personne n’ose s’y aventurer. C’est dommage, car c’est une part de notre identité.

C’est même étrange, quand on plonge dans son histoire, car c’est un métier qui va bientôt fêter ses 100 ans. Car oui, le motion design n’est pas un métier récent, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent. Oui les outils ont évolué, le numérique est arrivé… mais le métier reste le même qu’au début du 20è siècle. Le mot est récent, comme le design graphique dont on a commencé à définir les contours au début des années 80 (Avec l’aide de personnalités comme Paul Rand ou Saul Bass), mais ceux que nous appelions tantôt des affichistes, des artistes commerciaux ou des graphistes ont toujours recherché la même chose : Faire passer des idées et des messages par une représentation visuelle impactante, lisible et compréhensible, afin de capter l’attention du consommateur et de l’inciter à l’action. L’efficacité et la singularité étant les 2 principaux piliers. D’où cette recherche perpétuelle de simplification et d’innovation graphique.

Le motion design est la suite logique du design graphique. De son nom complet : Motion graphic design. Une affiche de film, qui donne naissance à un générique de film. Maurice Binder, Saul Bass, Pablo Ferro, etc… Notre histoire ne s’est pas écrite en 15 petites années.

Saul Bass définissait très bien notre métier : Souligner une trame narrative globale, pour l’évoquer de manière métaphorique.

Nous avons cette capacité, en tant que designers, à comprendre, à digérer et à traduire ce qui nous entoure, de manière simple, graphique et accessible. De faire de l’utile et du fonctionnel, pour le plus grand nombre.

La très grosse partie de la communication passe par la vidéo aujourd’hui. Démultipliée par les réseaux sociaux, évidemment. Ce qui fait du motion designer, un profil très recherché sur le marché et dans tous secteurs.

Le motion design n’est donc pas une mode. Ce n’est pas non plus une typologie de film. C’est encore moins une technique. C’est un métier, ancré dans un savoir-faire, partagé et transmis par nos pairs / pères depuis un moment.

Il y a des modes qui apparaissent au sein de notre profession, souvent liées à l’évolution de nos logiciels et nos outils. Mais elles ne définissent en rien notre profession, comme dans tout métier du design.

Nous réalisons des vidéos. Nous créons des films d’animation. Nous produisons des gifs animés. Nous faisons de l’évènementiel, des clips, des projections…

Nous répondons à des commandes, seul ou à plusieurs, mais toujours dans ce souci de faire passer un message, une idée, de manière efficace et originale, pour mettre le monde en mouvement.

Nous sommes motion designers et fiers de l’être.